Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 09:43
Denny ZEITLIN : “Stairway to the Stars” (Sunnyside / Naïve)

Enregistré en concert en 2001, “Stairway to the Stars” est bien meilleur que le disque précédent de Denny Zeitlin, le décevant “Both / And” dans lequel il s’amuse avec des machines, des synthétiseurs. Un faux pas pour ce musicien qui, ces dernières années, nous a habitué à de bons albums en solo pour Sunnyside, “Wherever You Are” (2011), étant particulièrement réussi. En 2001, Zeitlin, alors âgé de 63 ans, entreprit une tournée sur la Côte Ouest des Etats-Unis. Comme bassiste, il pensa à Buster Williams avec lequel il avait travaillé en 1998. On lui conseilla également Matt Wilson, un jeune et talentueux batteur. Ainsi constitué, le trio se produisit une première fois sur la scène du San Francisco Jazz Festival, puis donna de nombreux concerts, tant en 2001 que dans les années qui suivirent. Publié en 2009, “In Concert” en réunit des extraits. Il contient The We of Us enregistré, comme les morceaux de ce nouveau disque, au Jazz Bakery, un club de Culver City. Bon compositeur – Quiet now était souvent joué par Bill Evans qui a influencé son piano – le pianiste inscrit ici un seul de ses morceaux à son répertoire, Out of a Stroll, un blues en mineur, qui porté par une contrebasse aérienne, balance diablement bien. Il préfère reprendre des standards, harmoniser à sa façon des vieux thèmes des années 40 (You Don’t Know What Love Is, There Will Never Be Another You). I’ll Take Romance date de 1937 et Spring Is Here, un des grands airs de Richard Rodgers, de 1938. Zeitlin et son gang se promènent avec bonheur dans des thèmes qui les inspirent, en donnent des versions élégantes et neuves. Les bonnes mélodies ne meurent jamais. Autour d’elles la musique se renouvèle en permanence. Friande de glissandos et de triolets, la contrebasse de Williams, dialogue subtilement avec le piano, chante et sonne magnifiquement. Ecoutez-la introduire Deluge, un thème de Wayne Shorter que Zeitlin reprendra en solo en 2008. Visiblement les musiciens prennent un immense plaisir à jouer. On partage avec eux leur bonheur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Chocqueuse - dans Chroniques de disques
commenter cet article

commentaires

Miss Pendule 20/10/2014 19:19

un petit papier sur le concert de samedi dernier ? bien musicalement, MartCile