Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 09:39
Une pluie d'anniversaires

Novembre : Abondantes et têtues dans le Sud malgré des records de chaleur, les pluies passent et repassent, jouent du tambour sur les toits et les têtes, arrosent les souliers, oxydent les rêves et déplient les parapluies. Avec elles, les températures baissent, le froid arrive tout doucement. Difficile d’avoir l’œil vif, le teint frais, la peau ambrée, le luisant de la prune. Le brouillard noie les perspectives, les bajoues gonflent, les nez coulent, les yeux pleurent. Les optimistes espèrent une accalmie à la mi-novembre, un été de la Saint-Martin, quelques jours de soleil et de ciel bleu azur.

 

Quelque peu épargné par les larmes du ciel, Paris, future grande ville d’eau, n’oublie pas les anniversaires. Jean-Paul vient de fêter le sien. Cinquante ans le 26 octobre, à la Saint Dimitri, jour du passage à l’heure d’hiver. Ses amis lui ont offert des disques, des nouveautés qui interpellent. Parmi elles,  “Trilogy”, un triple CD de Chick Corea. Publié au Japon l’an dernier, il sort enfin chez nous à un prix raisonnable. Chick, soixante-treize ans, l’a enregistré live avec Christian McBride et Brian Blade. On y entend aussi un José Pardo enthousiasmant à la flûte dans My Foolish Heart et Spain. L’Académie du Jazz ne s'est pas trompée en lui décernant en 2012 son Prix du Jazz Européen.

 

Cette vieille Académie qui fêtera bientôt ses soixante ans perdure aujourd’hui grâce à la cotisation de ses membres, quelques institutions civiles (SACEM, SPEDIDAM) et, depuis 2011, à la générosité de la Fondation BNP Paribas qui célèbre cette année son 30e anniversaire. Dédiée à la culture, à la solidarité et à l’environnement, cette fondation finance projets culturels, programmes de recherche et initiatives sociales et éducatives. Depuis 1995, elle soutient le jazz et ses musiciens. Outre des partenariats avec le Concours International de Piano Jazz Martial Solal, le Téléthon du Jazz, les festivals de la Défense, de Saint-Germain-des-Prés, le North Sea Jazz Festival (Rotterdam) et le Saint-Louis Jazz Festival (Sénégal), elle accompagne musiciens et formations. Grâce à elle, une bonne soixantaine de CD(s) ont vu jour. Elle aide et a aidé Antoine Hervé, Baptiste Trotignon, Jacques Vidal, Manuel Rocheman, le Paris Jazz Big Band, Stéphane Guillaume et La Tectonique des Nuages, opéra jazz de Laurent Cugny, qui sans son financement n’aurait sans doute jamais existé.

 

À l’occasion du 75e anniversaire des disques Blue Note, une série de concerts est prévu du 18 au 23 novembre dans diverses salles et clubs de Paris. Les éditions Textuel publient un somptueux bouquin sur le label (relié, 416 pages, 450 photographies et fac-similés) et Jazz Magazine lui consacre un important dossier. Le journal aura soixante ans le mois prochain. Un numéro exceptionnel saluera l’événement. Le blogueur de Choc y participe. Vous y apprendrez pourquoi il aime le jazz. Des confidences à lire, surtout par temps de pluie.

 

QUELQUES CONCERTS QUI INTERPELLENT  

Une pluie d'anniversaires

-Membre de Fly et du Billy Hart Quartet, le saxophoniste Mark Turner enregistre peu sous son nom. Il vient de le faire pour ECM, et présentera “Lathe of Heaven”, son nouveau disque, au Duc des Lombards les 7 et 8 novembre. Avec lui Avishai Cohen à la trompette, Joe Martin à la contrebasse et Marcus Gilmore à la batterie, un quartette sans piano dont le modèle reste celui que posséda Ornette Coleman. Audacieuse, la musique du groupe reste pourtant constamment mélodique et accessible. Sous une apparente froideur, Turner reste un musicien lyrique. Au ténor, il possède une sonorité qui lui est propre et en fait profiter ses compositions.

Une pluie d'anniversaires

-A la tête de son nouveau big band, le Gil Evans Paris Workshop, Laurent Cugny retrouve le 12 le Studio de l’Ermitage. Arrangements et compositions de Gil (Time of the Barracudas), thèmes de Miles Davis (Thisness), Charles Mingus (Goodbye Pork Pie Hat), George Russell (Blues in Orbit), Jelly Roll Morton (King Porter Stomp) arrangés par Evans et quelques morceaux écrits et arrangés par Laurent, cette formation de seize musiciens tire un feu d’artifice de couleurs, d’harmonies aussi raffinées qu’élégantes et fait preuve d'une étonnante maturité. Qu’attendez-vous pour l’applaudir ?

Une pluie d'anniversaires

-Le disque du Claire Michael Quartet m’est parvenu grâce à Jean-Jacques Pussiau. Je découvre une jolie voix de saxophone au phrasé délicat, mais qui peut aussi gronder de manière explicite. Claire Michael joue du ténor, de l’alto, du soprano, de la flûte et chante avec spontanéité et feeling, ce qui n’est pas banal. Etonnant de découvrir qu’elle a enregistré une dizaine d’albums et que “Trane Steps” (Rue Stendhal) soit le premier qui me parvienne. Comme son nom l’indique, ce nouveau disque est un hommage à John Coltrane, à “Giant Steps” dont elle reprend deux thèmes (Giant Steps et Naima), y ajoutant Lonnie’s Lament. Elle les jouera avec ses compositions au New Morning le 13. Avec elle : Jean-Michel Vallet (piano, Fender Rhodes), Patrick Chartol (contrebasse, basse électrique) et Thierry Le Gall (batterie).

Une pluie d'anniversaires

-Je ne connaissais pas non plus Jay Léonide qui se produit au Sunside le même soir (le 13) avec Sylvain Gontard à la trompette, Vincent Lê Quang au saxophone soprano, Gino Chantoiseau à la contrebasse et Christophe Chrétien à la batterie. Lauréat en 2013 du concours international de piano solo du festival de Jazz de Montreux, il sort un premier album très réussi dans lequel on découvre un pianiste en pleine possession de ses moyens. “The Key” (ACT / Harmonia Mundi) révèle aussi un compositeur habile dont la musique doit beaucoup aux rythmes et aux traditions de Maurice, son île natale.

Une pluie d'anniversaires

-Aaron Golberg au Sunside trois soirs de suite, les 14, 15 et 16 novembre. Très sollicité, le pianiste parvient à rester reste fidèle au trio qui l’accompagne depuis plus de quinze ans. Reuben Rogers (contrebasse) et Eric Harland (batterie) jouent notamment dans “Unfolding” et “Home” (2010), deux des meilleurs opus de Goldberg qui s’est fait remarqué en 2012 dans “Yes ! ”, enregistré avec Omer Avital et Ali Jackson. Car c’est bien en trio que l’ex-partenaire de Joshua Redman révèle pleinement son art pianistique, sa sensibilité harmonique, joue un jazz moderne inventif et exigeant. Valeur sûre de l’instrument, il aime aussi surprendre. Ses relectures des grands standards de l’histoire du jazz sont souvent passionnantes.

Une pluie d'anniversaires

-Sachal Vasandani s’offre également le Sunside le 17. Avec lui : Ben Stivers (claviers), Buster Hemphill (basse) et Jeremy Dutton (batterie). On peut entendre ses vocalises dans “Life Forum”, dernier disque à ce jour de Gerald Clayton, et écouter sa voix de ténor léger dans ses propres albums. “Hi-Fly” (Mack Avenue) bénéficie de la trompette d’Ambrose Akinmusire, et Sachal y invite Jon Hendricks qu’il admire. Son répertoire comprend ses compositions, des standards et des thèmes empruntés à la pop. “Slow Motion Miracles” (Sony), son prochain disque produit par Michael Leonhart (sortie le 9 mars 2015) qu’il interprétera au Sunside, révèle son savoir-faire dans ce domaine.

Une pluie d'anniversaires

-Kenny Barron et Dave Holland au New Morning le 18. Un piano ancré dans le swing et appréciant l'inattendu rencontre une contrebasse alliant précision rythmique et savoir harmonique. Barron et Holland se sont retrouvés en 2012 sur la scène du festival de la Villette. Récemment publié sur le label Impulse ! “The Art of Conversation”, leur premier disque en duo, reflète leur entente. Standards, compositions personnelles, les deux hommes dialoguent, s'écoutent et jouent un jazz d'une grande fraîcheur qui sait toujours être moderne.

Une pluie d'anniversaires

-Les pianistes Jason Moran (photo) et Robert Glasper, mais aussi Ambrose Akinmusire (trompette), Marcus Strickland (saxophone), Lionel Loueke (guitare), Derrick Hodge (basse) et Kendrick Scott (batterie), rien que des pointures au sein d’un All Stars, c’est ce que propose le 20 à la Gaîté Lyrique (20h) le Blue Note Xperia Lounge Festival. Créé en 1939, le label fête son 75e anniversaire à Paris, du 18 au 23 novembre. Gregory Porter à l’Olympia le 18, Robert Glasper et son groupe Experiment à la Gaîté Lyrique également le 19, Marcus Miller à l’Olympia le 23, on consultera attentivement le programme d’une manifestation riche en évènements.

Une pluie d'anniversaires

-Toujours dans le cadre du Blue Note Xperia Lounge Festival, ne manquez pas le saxophoniste JD Allen au Duc des Lombards le 22. En compagnie de René Urtreger au piano, d’Alex Claffey à la contrebasse et de Jonathan Barber à la batterie, il reprendra les cinq morceaux du célèbre “Our Man in Paris” de Dexter Gordon enregistré en mai 1963 avec Bud Powell (piano), Pierre Michelot (contrebasse) et Kenny Clarke (batterie), un album Blue Note contenant Scrapple from the Apple, Willow Weep for Me, Broadway, Stairway to the Stars et A Night in Tunisia.

-Duc des Lombards : www.ducdeslombards.com

-Studio de l’Ermitage : www.studio-ermitage.com

-New Morning : www.newmorning.com

-Sunset-Sunside : www.sunset-sunside.com

-Blue Note Xperia Lounge Festival : www.bluenotefestival.fr

 

Crédits photos : Mark Turner Quartet © John Rogers / ECM Records – Laurent Cugny © Pierre de Chocqueuse – Jay Léonide © Sebastien Boisset – Aaron Goldberg © Melissa Mergner – Sachal Vasandani © Sony Records – Kenny Barron & Dave Holland © Sylvain Gripoix / Impulse ! Records – Jason Moran © Clay Patrick McBride – Claire Michael © photo X/D.R.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Chocqueuse - dans Edito tout beau
commenter cet article

commentaires