Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 09:45
Enfant prodige

Juin : le temps des cerises. On les cueille et on les chante. Les oiseaux en raffolent. De bonheur, les moineaux pépient, les merles sifflent, les corneilles babillent. Les pigeons roucoulent, font leur nid où ils peuvent, affectionnent les bacs à fleurs et les plantes vertes des parisiens qu’ils saccagent. Les orangers sortent de leurs serres, Mélodie Gardot publie son meilleur album et le New Morning crée sa radio sur le Web. Au programme : des concerts ponctuellement retransmis et “Un Soir au Club”, magazine musical animé par Franck Médioni du lundi au vendredi de 19h00 à 20h00. Pour la fête des Pères le 21, premier jour de l’été, offrez lui une place pour l’un des concerts que le Sunset / Sunside organise à l’occasion de son Festival Jazz Vocal. Au programme : Philomène Irawaddy, Christophe Dunglas, Mélanie Dahan, Lou Tavano, les Voice Messengers et quelques autres. Du 7 juin au 26 juillet, les pelouses du Parc Floral de Vincennes accueillent le Paris Jazz Festival. 31 concerts proposés sur 8 week-ends au milieu des fleurs, des arbres et des oiseaux. La nature prospère, les jardins étalent leurs couleurs, le geai des chênes cajole, la pie jacasse, l’enfant prodige se manifeste.

Enfant prodige

Né en 2003 à Denpassar dans l’île de Bali, Joey Alexander débute le piano à l’âge de six ans. Il en a dix en 2013, s’invite dans les festivals, se produit à l’UNESCO devant Herbie Hancock impressionné. Pris en main par une agence artistique qui compte bien partout l’exhiber, il n’a eu aucun mal à trouver une compagnie de disques. “My Favorite Things” son premier album est en vente depuis quelques jours. Un recueil de standards inégal, mais le gamin nous assomme avec une version enthousiasmante de Giant Steps enregistré avec Larry Grenadier à la contrebasse et Sammy Miller à la batterie. Le jeunot improvise avec beaucoup d’aplomb, impose son rythme, ses idées, sa force de frappe à ses partenaires qui n’en reviennent toujours pas.

Pour être sûr de ce que l’on entend, on va regarder sur le net les vidéos que Motéma, sa maison de disques, met à disposition. On y découvre un étonnant Over The Rainbow en solo et un ‘Round Midnight à faire pâlir d’envie bien des pianistes. Le nôtre joue aussi Sonrisa d’Herbie Hancock et Armando’s Rhumba de Chick Corea, pianiste qui semble l’avoir beaucoup marqué. Bien qu‘ébloui, on éprouve en même temps un malaise devant ce garçonnet de 12 ans qui donne des concerts au lieu d’aller à l’école et de jouer à d’autres jeux avec ses camarades. Enfants, Liszt et Mozart firent de même. Herbie Hancock aussi. À l’âge de 11 ans, il interprétait le Concerto en ré majeur de Mozart avec le Chicago Symphony Orchestra. Mais Joey Alexander improvise, ce qui demande non seulement de la mémoire et de la technique mais aussi des idées. Rien ne dit qu’il sera en mesure de composer des œuvres personnelles, de devenir un grand du jazz. Laissons le donc grandir ! Pour l’heure, on se presse à ses concerts. Ce qui sort de l’ordinaire fascine. Immense pianiste, Michel Petrucciani n’aurait probablement jamais conquis un si large public sans son handicap. Au risque d’en payer plus tard le prix, Joey le phénomène attire déjà les foules par son jeune âge. Prions pour lui.

QUELQUES CONCERTS QUI INTERPELLENT

Enfant prodige

-Andy Sheppard au Duc des Lombards le 4 avec une version augmentée de son Trio Libero. Le guitariste Eivind Aarset rejoint ainsi le saxophoniste et ses deux complices, Michel Benita et Sebastian Rochford. Ses nappes de sons, les effets électroniques qu’il tire de sa guitare enrichissent la musique. Il apporte aussi un tissu harmonique qui permet à Sheppard de créer des paysages que parcourent de grands fleuves tranquilles, de faire naître une bande-son d’un grand lyrisme. “Surrounded by Sea”, son nouvel album, en bénéficie. Le saxophoniste y fait chanter ses notes, improvise des chorus mélodiques qu'il est bon d’écouter.

Enfant prodige

-Toujours le 4, le batteur Edward Perraud fête au Studio de l’Ermitage la sortie de “Beyond the Predictable Touch”, second album de son Synaesthetic Trip, une formation qu’il constitua en 2011 et qui comprend Bart Maris à la trompette et au bugle, Benoît Delbecq au piano et aux claviers et Arnaud Cuisinier à la contrebasse. Tous utilisent sans en abuser l’électronique pour modifier les timbres de leurs instruments, enrichir la palette sonore de leur groupe qui modernise le jazz et jette de nombreux ponts entre les musiques. Leur nouveau disque bénéficie aussi de la présence de deux autres souffleurs, Daniel Erdmann au saxophone ténor et Thomas de Pourquery au saxophone alto. Ils seront également sur scène pour en jouer le répertoire.

Enfant prodige

-Le 6, c’est au tour de Fabien Mary de fêter la sortie de son nouveau disque. Enregistré à New York qu’il a habité plusieurs années, “Three Horns, Two Rhythm” (Elabeth) réunit trois cuivres, une contrebasse et une batterie. Les musiciens américains de l’album ne pouvant être présents, le trompettiste fait appel à deux autres souffleurs – Michael Joussein (trombone) et David Sauzay (saxophone ténor) –, Gilles Naturel (contrebasse) et Andréa Michelutti (batterie) assurant la rythmique. Sans piano pour poser des harmonies, asseoir la tonalité, le nouveau répertoire qu’il a composé pour ce nouvel album met en valeur les cuivres, leurs associations de timbres. En vente depuis le 12 mai, il est tout à fait recommandable.

Enfant prodige

-Ouverture du Paris Jazz Festival au Parc Floral de Vincennes le 7 juin avec à 14h15 un concert de Stéphane Kerecki en quartette avec John Taylor (piano), Émile Parisien (saxophone soprano) et Fabrice Moreau (batterie). Un concert parrainé par l’ADAMI dont Stéphane est un des « Talents Jazz 2015 ». Au programme, de larges extraits de “Nouvelle Vague”, un album dans lequel le bassiste reprend des musiques de Michel Legrand, Georges Delerue, Antoine Duhamel et Martial Solal.

Enfant prodige

-Ne manquez pas le même jour à 19h00 le concert de soutien aux victimes du séisme du Népal au New Morning organisé par Partage dans le Monde, association à but humanitaire qui depuis 20 ans construit et fait fonctionner en Inde des dispensaires médicaux et développe des actions dans les villages isolés et défavorisés du Népal (construction d’écoles, projets d’accès à l’eau potable, etc.). Pour leur venir en aide et avec le soutien fédérateur du pianiste Nicola Sergio, l’association a mobilisé neuf jazzmen de renom. Deux sets sont prévus. Le premier fera entendre Nicola Sergio avec Matteo Pastorino (clarinette), Basile Mouton (contrebasse) et Luc Isenmann (batterie). Suivront le guitariste Federico Casagrande et le pianiste Guillaume de Chassy, tous les deux en solo. Roberto Cherillo (piano et chant) et les pianistes François Popineau et Benjamin Moussay tous les deux en trio avec Basile Mouton et Luc Isenmann animeront le second set.

Enfant prodige

-Jacky Terrasson & Friends à l’Olympia le 9 juin (20h30), pour un concert de soutien à Care France, réseau humanitaire apolitique et non confessionnel présent dans 87 pays qui s’attaque aux causes profondes de la pauvreté. C’est la première fois que le pianiste se produit dans cette salle, et de nombreux amis seront à ses côtés. On annonce les chanteuses Cécile McLorin Salvant, Anne Sila et Mathilde (toutes deux découvertes dans l’émission The Voice), le chanteur Sly Johnson, l’incontournable Stéphane Belmondo au bugle, et Marcio Faraco, guitariste et chanteur brésilien. Thomas Bramerie à la contrebasse, le batteur cubain Lukmil Perez et le percussionniste argentin Minino Garay assureront la section rythmique.

Enfant prodige

-Nouvelle signature du catalogue Impulse, la chanteuse et pianiste Sarah McKenzie se produira trois soirs de suite et pour six concerts, les 11, 12 et 13 juin, au Duc des Lombards. Âgée de 27 ans, cette jeune australienne depuis peu installée à Paris a étudié le jazz au Berklee College of Music de Boston et a participé à plusieurs festivals américains et européens. D’autres (Juan-les-Pins, Marciac) attendent sa venue cet été. Lauréate du prix du meilleur album de jazz australien (ARIA), la chanteuse n’est pas sans évoquer Diana Krall dans ses premiers albums. Elle partage avec cette dernière une admiration indéfectible pour les standards du jazz. Enregistré à New York, “We Could be Lover” dont la sortie française est programmée en octobre contient ainsi des thèmes de Cole Porter, George Gershwin, Henry Mancini, Duke Ellington et Jerome Kern. Pour ses concerts parisiens, elle sera accompagnée par Jo Caleb (guitare), Pierre Boussaguet (contrebasse) et Gregory Hutchinson (batterie).

Enfant prodige

-Retour au Parc Floral de Vincennes samedi 13 et dimanche 14 pour un week-end 100% italien proposé par le Paris Jazz Festival. Le 13 à 21h00 (Espace Delta), le maestro Enrico Pieranunzi se produira en trio avec Gabriele Mirabassi (clarinette) et Diego imbert (contrebasse). Le nom du groupe : Nuovi Racconti Mediterranei. Le 14 à 14h00, ne manquez pas Giovanni Guidi en solo (photo). L’ancien pianiste d’Enrico Rava a récemment fait paraître sur ECM un disque très séduisant. Le même jour à 15h30, c’est au tour d’Enrico Rava d’occuper l’Espace Delta avec une formation renouvelée. Stefano Di Battista (saxophone alto), Francesco Diodati (guitare) et Enrico Morello (batterie) entourent le trompettiste qui ne conserve que Gabriele Evangelista, son bassiste.

Enfant prodige

-Le 16, Yonathan Avishai et les musiciens de son trio – Yoni Zelnik (contrebasse) et Donald Kontomanou (batterie) – retrouvent le Duc des Lombards pour (re)fêter la sortie de “Modern Times” (Jazz & People), disque dans lequel le pianiste économise ses notes. Habilement modernisés, les standards qu’il reprend – I Got it Bad (and That Ain’t Good) de Duke Ellington, Cornet Chop Suey de Louis Armstrong – gagnent en lisibilité, se refont une jeunesse. Dotées de rythmes et de mélodies traversées par le blues, ses compositions bénéficient du même traitement minimaliste. Peu de notes mais un jazz qui respire et qui swingue, l’excellente section rythmique du pianiste leur donnant rythme et tension.

Enfant prodige

-Les compositions colorées de Romain Collin possèdent des qualités mélodiques indéniables. Outre “Slow Down (This Isn’t the Mainland)” (2014) enregistré avec le trio The North, disque qui m’a permis de le découvrir, le pianiste qui est né en France et habite en Amérique a publié trois albums sous son nom. Dans “Press Enter”, son disque le plus récent produit par Matt Pierson (Brad Mehldau, Joshua Redman), le trio qui l’accompagne – Luques Curtis (contrebasse) et Kendrick Scott (batterie) – est parfois rejoint par quelques invités. Brillant sur tempo rapide, il possède un jeu sensible qu’il met au service des mélodies qu’il invente. On l’écoutera le 18 sur la scène du Duc des Lombards avec Felipe Cabrera (contrebasse) et Diego Pinera (batterie).

Enfant prodige

-Après s’être produite sur la Péniche Le Marcounet, Marjolaine Reymond, chanteuse inclassable qui mêle jazz et bel canto, sprechgesang et effets électroniques, monte à bord de l’Improviste amarrée quai d’Austerlitz le 19 (21h00). Avec Julien Pontvianne (saxophone ténor et clarinette) David Patrois (vibraphone), Xuan Lindenmeyer (contrebasse) et Stefano Lucchini (batterie), Marjolaine nous dévoilera quelques morceaux de “Demeter No Access”, son prochain album. Elle interprétera également de larges extraits de “To Be an Aphrodite or not to Be”, un disque de 2013 consacré à la poétesse Emily Dickinson (1830-1886), un oratorio en trois parties, un petit théâtre hors du temps et aux images sonores inoubliables.

Enfant prodige

-Dans le cadre de son Festival Jazz Vocal, le Sunside consacre deux soirées et quatre concerts (18 et 19 juin) aux Voice Messengers, huit chanteurs et chanteuses qu’accompagne une section rythmique. Dans ce big band vocal le rôle des cuivres est tenu par les chanteurs qui prennent des chorus comme le font les instruments. Fondateur et directeur artistique de la formation, Thierry Lalo en est aussi le pianiste. Rose Kroner, Anne-Marie Jean, Chloé Cailleton, Solange Vergara, Manu Inacio, Larry Browne, Sylvain Belgarde et Pierre Bodson assurent les voix. Raphaël Dever tient la contrebasse et Frédéric Delestré la batterie. Leur album “Lumières d’Automne” (Black & Blue) a reçu le Prix du Jazz Vocal de l’Académie du Jazz en 2008.

Enfant prodige

-Melody Gardot s'offre trois jours de concerts à l’Olympia (du 26 au 28 juin) après un passage deux jours plus tôt (le 24) à l'Archéo Jazz Festival de Blainville-Crevon, un village cher à mon cœur pour des raisons que je ne vous raconterai point ici. Trois ans après “The Absence”, la chanteuse fait paraître début juin “Currency of Man”, son quatrième album, un enregistrement en studio pour lequel elle fait à nouveau appel au producteur Larry Klein. Un extrait mis en images (promotion oblige) nous en a été dévoilé, Same to You, un blues tirant vers la soul que rythme une basse puissante, des riffs de cuivres efficaces arrangés par Jerry Hey. Le disque (que j'ai depuis écouté en entier) a été enregistré à l’ancienne à Los Angeles. Amplis à lampes, bandes analogiques contribuent à lui donner une sonorité exceptionnellement chaude. On a hâte d’en découvrir le répertoire sur scène.

Enfant prodige

-Concert de sortie au Triton de “Instant Sharings” (Label La Buissonne), disque solaire de Bruno Angelini réunissant Régis Huby au violon, Claude Tchamitchian à la contrebasse et Edward Perraud à la batterie. C’est le 1er juillet à 21h00, mais je préfère l’annoncer dès maintenant. L’album dont vous lirez bientôt la chronique a été enregistré aux studios La Buissonne par Gérard de Haro. La prise de son, superbe, met en valeur la musique souvent onirique du pianiste, un jazz de chambre privilégiant la mélodie. Des musiciens inventifs y déclinent des paysages aux harmonies et aux couleurs délicates. On entre dans les images qu’ils suggèrent. Il fait bon s’y promener.

-Duc des Lombards : www.ducdeslombards.com

-Studio de l’Ermitage : www.studio-ermitage.com

-Sunset-Sunside : www.sunset-sunside.com

-New Morning : www.newmorning.com

-New Morning Radio : www.newmorning.com/radio

-Olympia : www.olympiahall.com

-Paris Jazz Festival : www.parisjazzfestival.fr

-Péniche l’improviste : www.clubmusiqueimproviste.wordpress.com

-Le Triton : www.letriton.com

 

Crédits Photos : Joey Alexander © Motéma Records – Andy Sheppard Quartet © Sara Da Costa / ECM – Edward Perraud Synaesthetic Trip © Edward Perraud – Fabien Mary © Myriam Garnier – Stéphane Kerecki Quartet © Franck Bigotte – Sarah McKenzie © ABC Music – Giovanni Guidi © Riccardo Crimi – Yonathan Avishai © Eric Garault – Voice Messengers © Bruno Denis – Melody Gardot © Franco P. Tettamanti / Decca Records / Universal Music – Bruno Angelini Quartet © Gérard de Haro – Romain Collin © Photo X/D.R.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Chocqueuse - dans Edito tout beau
commenter cet article

commentaires