Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 18:50

Par le seul canal du téléchargement - http://www.sansbruit.fr le jeune label Sans Bruit nous offre de magnifiques rencontres. Quatre albums sont actuellement disponibles. “Bleu sur Scène, july 2006“ réunissant Marc Ducret et Benoît Delbecq et “Pandore“ de Stéphan Oliva / Jean-Marc Foltz, méritent une attention particulière. Alex Dutilh a dit tout le bien qu’il pensait du premier dans le numéro de juillet/août de Jazzman : « Bribes de propositions thématiques, climats mouvants, clins d’œil rythmiques…on les sent complices, ayant sérieusement “pensé“ le déroulement de leur affaire, et totalement investi dans l’écoute réciproque. » écrit-il. Musique savamment construite tout en étant largement improvisée, celle qu’invente Oliva et Foltz déborde largement le cadre du jazz. Ceux qui le souhaitent pourront lire une chronique de ce disque dans le Jazzman de novembre et patienteront en téléchargeant l’album, en format MP3 pour 6 euros, ou pour 2 euros de plus en FLAC et disposer d’une meilleure qualité sonore. Un nouveau disque de Bruno Angelini en trio (avec Joe Fonda et Ramon Lopez), “New York City Sessions“, sera téléchargeable courant novembre.    

Partager cet article

Repost0

commentaires

Patrick 03/10/2008 20:21

Malgré mes trente-deux ans, je me considère vieux jeu quand vient le temps de choisir entre un support physique ou le téléchargement. Même que je me pose des questions si un jour je continuerai à suivre un artiste si plus aucun support physique m’était offert. Certes je reconnais qu’il est fort intéressant de se balader avec l’intégrale de Bill Evans ou d’avoir en quelques centimètres carrés, tous les disques publiés cette année chez ECM… Mais, j’aime mieux débourser pour des albums, puis les transformer en mp3, que d’acheter en ligne une œuvre que je ne peux pas prendre dans mes mains. C’est comme dans tous les restes, préfère-t-on une amante de chair et de volupté à une copine virtuelle pixellisée!

En France, le prix des disques est beaucoup plus élevé qu’au Québec, j’imagine que cela facilite les amateurs à se diriger vers les téléchargements payants. De mon côté, j’implore les cieux de nous garder le CD vivant encore une décennie que je puisse posséder tous ces trésors jazzistiques du siècle passé.

Guy Sitruk 03/10/2008 09:43

Une très belle initiative que ce téléchargement à petit prix d'albums de qualité.
A noter aussi l'excellent "Nuts" (dont j'ai parlé dans jazzaparis) avec une formation originale : deux trompettes (Siddik & Oki), deux batteries (Sato & Lasserre) et une basse, somptueuse (Duboc).