Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 08:47

Après avoir travaillé longtemps en quintette et possédé un grand orchestre, Dave Holland nous propose un nouveau groupe, un sextette avec trois souffleurs, le fidèle Robin Eubanks au trombone et deux musiciens de son défunt big band : Alex Spiagin à la trompette et Antonio Hart au saxophone alto. Eric Harland s’installe à la batterie, mais la grande nouveauté c’est la disparition du vibraphone au profit du piano. Mulgrew Miller l’occupe et ce choix n’est pas anodin. Il sait accompagner subtilement le discours des solistes. Le piano remplaçant le vibraphone introduit dans le quintette du contrebassiste en 1995, c’est une nouvelle sonorité de groupe que nous découvrons, la musique restant toutefois très semblable. Le très long Rivers Run témoigne de son goût pour la polyphonie et l’improvisation collective ; Son admiration pour les rythmes latins et les mesures impaires se manifeste dès la première plage, The Sums of All Parts, morceau dans lequel Eric Harland se révèle une recrue appréciable. Mulgrew Miller se taille la part du lion dans Equality, une des deux ballades de ce disque. L’autre est Processional, un morceau à l’arrangement très soigné, comme Lady Snake et ses riffs séduisants qui ponctuent les chorus éclatants des solistes. Holland dispose d’une formidable équipe de musiciens qui s’écoutent et font circuler avec fluidité leurs idées musicales. On croirait entendre un orchestre beaucoup plus important. L’explication est simple : la contrebasse qui le porte pèse des tonnes de feeling.
Meilleurs Morceaux : The Sum of All PartsLady Snake, Equality, Processional.

Partager cet article

Repost0

commentaires