Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 12:49
LUNDI 27 avril
Tony Malaby, Bruno Chevillon et Daniel Humair au Sunside. Un saxophone ténor, une contrebasse et une batterie se parlent, se répondent, posent des couleurs sur une musique qu’ils créent en commun. Un trio sans leadership, mais trois musiciens expérimentés qui prennent des risques et les assument ensemble, les instruments mélodiques et rythmiques étant placés sur un pied d’égalité, la batterie tenant un rôle tout aussi important que la contrebasse et le ténor. Humair pousse d’ailleurs ses camarades à visiter des territoires harmoniques inexplorés, à improviser une musique organique cohérente et neuve. Au  ténor, Malaby raconte des histoires, improvise avec passion des phrases sinueuses pleines de notes fiévreuses et puissantes. La contrebasse de Chevillon dialogue avec le saxophone, lui apporte un soutien rythmique, mais peut tout aussi bien s’exprimer en solo ou proposer une nouvelle ligne mélodique au ténor. Car ce jazz moderne et inventif n’est pas sans poésie. Le saxophone gronde, éructe, étrangle ses notes, mais peut aussi se faire miel et chanter de vraies mélodies, le trio parvenant toujours à surprendre.


JEUDI 30 avril 
"La Tectonique des Nuages" à Nantes, au Grand T. Il a fallu plusieurs années d’efforts à Laurent Cugny pour mettre sur pied son opéra jazz dans une version concert. L’idée d’un opéra s’imposa à lui en 1992. Après bien des péripéties, il fut présenté la première fois à Vienne en 2006 puis joué deux fois à Paris au Théâtre de la Ville l’année suivante. "La Tectonique" est à nouveau d’actualité. Laurent Cugny complète l’enregistrement de l’album dont la sortie est prévue en janvier 2010. L’opéra vient d’être repris avec succès à la Comédie de Saint-Etienne et à Nantes au Grand T. Pour l’avoir entendu dans cette dernière salle, je me demande bien pourquoi la presse spécialisée l’a si longtemps ignoré. La musique de toute beauté sert une histoire fantastique que l’on quitte éblouit. La Tectonique des nuages, c’est d’abord une pièce de l ‘écrivain portoricain José Rivera, une magnifique et émouvante histoire d’amour. Celestina del Sol (Laïka Fatien) a l’étrange pouvoir de modifier le temps et de changer les hommes. Aníbal de la Luna (David Linx), un bagagiste de l’aéroport de Los Angeles la prend en stop un soir. Il pleut à verse, la terre menace de trembler. La nuit qu’ils passent ensemble va durer deux ans… Comédien et metteur en scène, François Rancillac a adapté la pièce et offert à Laurent Cugny un livret qui respecte sa dramaturgie. David Linx, Laïka Fatien et Yann-Gaël Poncet sont ses trois personnages. Ils dialoguent, échangent des répliques, passent du langage parlé au chant, s’investissent dans de vrais rôles d’acteur, certaines scènes étant jouées sans musique. Chargé des didascalies, un comédien (Gaël Lescot) assure les liaisons entre les scènes, vous fait pénétrer dans l’histoire et en donne les clefs. Yann-Gaël Poncet a écrit les textes des chansons, des thèmes superbes que les voix se partagent, ensemble ou séparément, du solo au trio. L’orchestre qui réunit dix formidables musiciens (Sylvain Gontard, Pierre-Olivier Govin, Thomas Savy, Denis Leloup, Jérôme Regard…) offre de nombreuses combinaisons instrumentales. On y entend un trio, un quintette à vents, des morceaux en sextette et en septette. Au piano, Laurent Cugny assure les transitions entre les scènes, esquisse des harmonies qui enchantent. Il y a peu de chorus, juste quelques mesures pour une trompette, un trombone... Les instruments habillent magnifiquement des voix superbes, apportent un contrepoint sonore aux dialogues des personnages et une large palette de couleurs aux chansons. Ils collent à l’action, commentent la pluie que versent les nuages, la suspension du temps, installent l’ambiance de fin du monde dans laquelle baigne la pièce. Une formidable réussite à découvrir dans quelques mois sur disque et, souhaitons le, sur scène dans sa version opératique.
Photos © Pierre de Chocqueuse
  

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Chocqueuse - dans Vu et Entendu
commenter cet article

commentaires