Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 16:02
OCTOBRE, la saison jazzistique démarre vraiment avec l'exposition "We Want Miles" à la Villette (Musée de la Musique du 16 octobre au 17 janvier 2010) et la tenue du CareFusion Jazz Festival de Paris. “We Want Miles“, double album enregistré en 1981, année du grand retour de Miles Davis à la musique, donne son nom à une rétrospective d'envergure organisée avec le soutien des ayants droit du trompettiste disparu en 1991. Films rares et inédits, pochettes de disques, photographies, partitions originales, instruments, costumes de scène jalonnent un parcours chronologique découpé en huit séquences thématiques qui n’oublient pas la musique. De petites chambres d’écoute de forme ovoïde permettent d’écouter les œuvres du trompettiste pendant la visite. Des concerts, mais aussi des conférences et des rencontres avec des musiciens sont aussi proposés à la Cité de la Musique et à la Salle Pleyel (concerts de Wayne Shorter en octobre, de Marcus Miller en décembre). Le mardi 27 octobre à 18h30, Laurent Cugny racontera “Kind of Blue“. Le 31 à 17h, René Urtreger relatera l’enregistrement de la musique de l’“Ascenseur pour l’échafaud“ auquel il participa. Le film de Louis Malle sera projeté le même jour ainsi que “Miles“ très beau documentaire de 52 minutes que réalisa le regretté Philippe Koechlin. D’autres manifestations sont prévues en novembre et décembre. Pour une programmation détaillée, consultez le site de la Cité de la Musique et dès le 7 octobre, procurez-vous le superbe catalogue de l’exposition, illustré de très nombreuses photos, coédité par les éditions Textuel et la Cité de la Musique (39€). Préface et postface de Vincent Bessières commissaire de l'exposition, Textes de Franck Bergerot. Contributions de George Avakian, Laurent Cugny, Ira Gitler, David Liebman, Francis Marmande, John Szwed et Mike Zwerin.

Contrainte de retirer sa participation financière aux festivals de jazz après 24 ans de mécénat culturel, la société japonaise JVC cède la place à CareFusion Corporation, filiale de Cardinal Health, société à la pointe de la technologie médicale. Pour se faire connaître, lever des fonds et sensibiliser le public à une campagne de sécurité sanitaire, CareFusion parraine les festivals de Paris, New York, Newport, Monterey, Chicago et Sidney. En charge du JVC Jazz Festival de Paris depuis des années, Loop Production se trouve ainsi un nouveau partenaire pour s’installer dans des nombreuses salles et clubs parisiens dans lesquels se déroulera le festival. Le Grand Rex, La Cigale, le Théâtre Traversière, le Sunset, le Sunside, le Duc des Lombards, le New Morning et d’autres lieux s’associent donc à cette manifestation jazzistique et accueillent pendant neuf jours, du 16 au 24 octobre, une cinquantaine d’artistes. Les concerts de Walter Smith III, Harold Lopez Nussa, Chick Corea, Sylvain Luc, Vijay Iyer, Jeff “Tain“ Watts, Denise King, Branford Marsalis, Miguel Zenón, Monty Alexander, Aaron Parks et Susi Hyldgaard que je recommande un peu plus loin s’inscrivent dans le cadre du CareFusion Jazz Festival de Paris dont on fera bon accueil.

LES CONCERTS D’OCTOBRE

-Le 6, Antoine Hervé reprend ses leçons de jazz à l’Auditorium St Germain. “Louis Armstrong, l’invention du swing“ avec Médéric Collignon inaugure cette nouvelle saison.

-Le Julien Lourau Saïgon Quartet (Laurent Coq au piano, Thomas Bramerie à la contrebasse et Otis Brown III à la batterie) se produit à La Cigale le 7 octobre. Contrairement au nom trompeur de la formation, le saxophoniste revient à un jazz straight, joue du ténor et du soprano et a confié au pianiste l’écriture d’une partie du répertoire. L’album, “Saïgon Quartet“, sort ces jours-ci chez Naïve.

-Le 8 au Duc des Lombards, Laïka Fatien rend hommage en quintette à la grande Billie Holiday. Ceux qui ne connaissent pas encore le disque, (“Misery“ publié en 2008) ne manqueront se le procurer à l’issue du concert.

-Publié au printemps dernier, “A Thin of Flesh“ (Le Chant du Monde) n’est pas un opus de jazz, juste de la bonne musique que l’on écoute avec un grand plaisir. Le pianiste et arrangeur Lucas Gillet a mis en musique des poèmes de Dylan Thomas (1914-1953), Elise Caron se chargeant des parties vocales. Cinq autres musiciens les rejoindront le 9 octobre au Triton, 11 bis rue du Coq Français, 93260 Les Lilas pour un concert attendu. Elise chante aussi du jazz dans "Un soir au Club", beau film de Jean Achache dont elle est l'actrice principale. Michel Benita en a composé la musique. Sortie fin novembre sur les écrans.

-Au Duc le 10, Manu Le Prince chante Cole Porter. L’excellent pianiste de son quintette, Francis Lockwood, sort prochainement un joli disque avec son frère Didier.

-Donny McCaslin au saxophone ténor, Scott Colley à la contrebasse, Antonio Sanchez à la batterie, les amateurs de jazz moderne ne manqueront pas ce trio le 14 au Duc des Lombards.

-Le pianiste Issam Krimi donne un concert le même soir au Studio de l’Ermitage avec Olivier Koundouno au violoncelle, Rémi Scuito aux saxophones, Bruno Schorp à la contrebasse et Nicolas Larmignat à la batterie.


-Des guitares et des guitaristes du 16 au 24 octobre aux « Manoucheries du Sunset ». Avec David Reinhardt, Steeve Laffont, Ninine Garcia, Angelo Debarre, Rocky Gresset et beaucoup d’autres. Consultez le programme du club.

-A l’occasion de la parution de son nouvel album “My Foolish Harp“ sur Enja, la harpiste Isabelle Olivier invite le 18 au Théâtre du Châtelet Peter Erskine, David Linx, David Venitucci et Michel Benita.

-Membre de la plus récente formation de Terence Blanchard, le saxophoniste Walter Smith III retrouve le Sunside les 18 et 19 octobre pour fêter la sortie de son album “Live in Paris“ sur Space Time Records. Avec lui le jeune et enthousiasmant trompettiste Ambrose Akinmusire.

-Accompagnateur de la grande chanteuse cubaine Omara Portuondo, lauréat 2005 du Montreux Jazz Solo Piano, Harold Lopez Nussa, jeune pianiste cubain de 25 ans est un des grands espoirs de l’instrument. Son nouvel album, “Herencia“ (World Village/Harmonia Mundi), est en vente depuis le 24 septembre. On l’écoutera en trio le 19 au New Morning. La chanteuse et pianiste Eliane Elias se produit le même soir à La Cigale.

-Chick Corea, Stanley Clarke et Lenny White occupent le Grand Rex le 20 octobre.

-Avec ses musiciens habituels, Stéphan Crump à la contrebasse et Marcus Gilmore à la batterie, l’étonnant pianiste Vijay Iyer investit le Duc des Lombards le 20. Quant au guitariste Sylvain Luc, il s’installe les 20 et 21 au Théâtre Traversière (15 rue Traversière 75012 Paris) avec de nombreux invités.


-Jeff “Tain“ Watts Quartet au New Morning le 21 octobre. Autour d’un des plus grands batteurs de la planète jazz, Jean Toussaint aux saxophones, David Kikoski au piano et James Genus à la contrebasse. A écouter sans modération. En première partie : le trio du pianiste belge Jef Neve. Le même soir, la chanteuse Denise King se produit au Duc des Lombards avec Olivier Hutman, un pianiste cher à mon coeur.

-Le pianiste Alexis Tcholakian donne un concert au Swan Bar le 22 octobre. Le quartette de Branford Marsalis en donne un le même soir à La Cigale avec Joey Calderazzo au piano, Eric Revis à la contrebasse et Justin Faulkner à la batterie. Un autre saxophoniste, Miguel Zenón, que les habitués du Sunside connaissent bien, assure la première partie en quintette.

-Monty Alexander se produit en trio à la Cigale le 23. Hassan Shakur à la contrebasse et Georges Fludas à la batterie accompagnent le pianiste dont la musique colorée est toujours excitante.

-Chanteuse, pianiste,accordéoniste inclassable et talentueuse, la danoise Susi Hyldgaard investit le Duc avec un quintette le 24. Le pianiste Aaron Parks qui donne souvent le meilleur de lui-même en trio est au Sunside le même soir avec Matt Brewer à la contrebasse et Ted Poor à la batterie.

-L’Orchestre National de Jazz au Théâtre Marigny le 26 octobre. Au programme “Around Robert Wyatt“. Pour ce concert, l’ONJ invite plusieurs des chanteurs et chanteuses qui ont participé à l’enregistrement de l’album : Yael Naïm, Rokia Traoré, Daniel Darc et Irène Jacob.


-Le trio de Laurent Larcher au Sunside le 27. Le contrebassiste vient de sortir un joli disque sur Cristal avec le pianiste Mario Canonge et le batteur Tony Rabeson qui l’accompagnent sur scène. Le même soir, dans le cadre de l’exposition Miles Davis à la Cité de la Musique, le batteur Jimmy Cobb qui participa aux séances de “Kind of Blue“ revisite ce chef-d’œuvre avec Wallace Roney à la trompette, Vincent Herring et Javon Jackson aux saxophones, Larry Willis au piano et Buster Williams à la contrebasse.

-Toujours le 27, “Parfum de Femmes“ au New Morning avec Elisabeth Kontomanou en duo avec le pianiste Laurent Courthaliac, le trio Esperança et le Sara Lazarus Quartet.

-Le 28 à la Cité de la Musique, Joe Lovano célèbre à son tour Miles Davis dans un programme consacré au célèbre “Birth of the Cool“. Steve Slagle au saxophone alto, Gary Smulyan au baryton, mais aussi James Weidman au piano et Otis Brown III à la batterie, tous deux membres de son groupe habituel, sont quelques-uns des musiciens du nonette qu’exige cette relecture. Magnifique pianiste, Bill Carrothers multiplie disques et projets. Nicholas Thys à la contrebasse et Dré Pallemaerts à la batterie lui apporteront un efficace soutien rythmique le même soir au Sunside.

-Le club accueille Stephan Oliva le 29. Claude Tchamitchian et Jean-Pierre Jullian sont les partenaires d’un pianiste raffiné qui fête la sortie de “Stéréoscope“, album produit et enregistré et par Gérard de Haro aux studios La Buissonne.

-Le 29 également, le grand Sonny Rollins, en tournée en Europe, s’arrête à l’Olympia. Il a fêté son soixante-dix-neuvième anniversaire le 7 septembre et compte bien nous offrir un aussi bon concert, que celui, exceptionnel, qu’il donna cet été à Marciac.
Wayne Shorter est lui aussi à Paris, Salle Pleyel, le 29, avec ses musiciens habituels (Danilo Perez au piano, John Patitucci à la contrebasse et Brian Blade à la batterie). Au programme, les compositions de Miles Davis que le saxophoniste accompagna de 1964 à 1970.

-La chanteuse Mélanie Dahan se produit en quartette avec le pianiste Giovanni Mirabassi au Sunside le 30.

-Geraldine Laurent (saxophone alto) et Laurent de Wilde (piano) sont attendus au Duc le 31. Yoni Zelnik à la contrebasse et Luc Isenmann à la batterie complètent le quartette qui donna son premier concert le 20 février dernier au Sunside. Il fonctionne sur les affinités musicales de ses membres et nous promet un jazz assurément interactif.


-Auditorium St Germain : http://www.mpaa.fr
-La Cigale : http://www.lacigale.fr
-Duc des Lombards : http://www.ducdeslombards.com
-Le Triton : http://www.letriton.com
-Studio de l’Ermitage : http://www.studio-ermitage.com
-Sunset – Sunside : http://www.sunset-sunside.com
-Théâtre du Châtelet : http://www.chatelet-theatre.com
-New Morning : http://www.newmorning.com
-Le Grand Rex : http://www.legrandrex.com
-Le Swan Bar : http://www.swanbar.fr
-Théâtre Marigny : http://www.theatremarigny.fr
-Cité de la musique : http://www.citedelamusique.fr
-Olympia : http://www.olympiahall.com
-Salle Pleyel : http://www.sallepleyel.fr

Crédits photographiques : Miles Davis (couverture du catalogue de l'exposition "We Want Miles) © Editions Textuel - Julien Lourau © Richard Dumas, Naïve - Elise Caron, Issam Krimi, Laurent de Wilde & Géraldine Laurent © Pierre de Chocqueuse - Walter Smith III © Philippe Etheldrède - Vijay Iyer © 2009, Service de Presse Muriel Vandenbossche - Monty Alexander © 2009 Christian Deghelt Productions - Elisabeth Kontomanou © Christian Legay - Affiche Sonny Rollins © Gérard Drouot Productions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Chocqueuse - dans Edito tout beau
commenter cet article

commentaires

BRUNO 07/10/2009 16:19


Super-pratique ton agenda, Pierre. La carte Michelin des bonnes vibrations de surcroît!