Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 11:57

Laurent-de-Wilde.jpg- L espace Daniel-Sorano 16 rue Charles Pathé à Vincennes, confie au pianiste Laurent de Wilde la programmation artistique de la première édition de « Sorano Jazz ». Huit concerts en trio sont prévus entre octobre 2011 à mai 2012 le premier samedi de chaque mois sauf en octobre, celui du samedi 8 se voyant assuré par Laurent et ses musiciens (Jérôme Regard et Donald Kontomanou),. - Dans “Die Nacht / La Nuit”, une émission de 52 minutes réalisée par Paul Ouazan et diffusée sur Arte le mardi 25 octobre autour de minuit, Laurent raconte Charles Mingus et explique avec passion la musique du contrebassiste qu’il interprète avec Bruno Rousselet (contrebasse) et Donald Kontomanou, lui rendant un hommage aussi beau que sincère. - Enfin, en janvier 2012, Laurent sera à New York pour enregistrer un disque en trio très attendu avec Ira Coleman et Clarence Penn.

 

Greg-Reitan-Daybreak-cover.jpg-Naïve met en circulation de nombreux disques du catalogue Sunnyside. Enregistré live, “Labyrinth” le nouvel album solo du pianiste Denny Zeitlin convient à toute bonne discothèque. On attendra octobre pour se procurer “If The Past Seems So Bright” du saxophoniste Jeremy Udden découvert en 2009 avec un opus publié sur Fresh Sound New Talent dont je vous ai parlé dans ce blog en juin 2009. Jazz blues teinté de folk et de country music, la musique que propose Udden bénéficie d’une instrumentation inhabituelle. Pump organ, banjo, piano wurlitzer, guitares acoustiques et électriques la rendent très séduisante. En novembre, nous disposerons des nouveaux disques de Dan Goldberg--cover.jpgTepfer qui s’attaque aux “Variations Goldberg” et fait suivre les siennes à celles de Bach, Greg Reitan (probablement le plus abouti de ses trois enregistrements pour Sunnyside) et du Ron Carter Big Band arrangé par Robert M. Freedman (17 musiciens) avec Mulgrew Miller au piano. Naïve annonce également la parution des nouveaux disques de David Linx (“Rock My Boat” le 13 septembre), de Bill Frisell sur Savoy (“Plays John Lennon”) et de Palatino, “Back in Town” avec Paolo Fresu (tp & bugle), Glenn Ferris (tb), Michel Benita (b), Aldo Romano (dm) le 24 novembre.     

Jamie Cullum BBC

 

-Tous les dimanches de 11h00 à 12h00, à partir du 9 octobre, TSF Jazz diffusera l’émission que le chanteur et pianiste Jamie Cullum produit pour la station londonienne BBC Radio 2.

 

  Jazz-en-Tete-Fest-2011--affiche.jpg-24ème édition du festival « Jazz En Tête » à Clermont-Ferrand. La manifestation porte bien son nom. N’y cherchez pas l’orchestre des pygmées Babongo, le Soubassophone Country Band du Dr Petiot ou les trompes tibétaines de Mount Lhasa. Clermont place pendant 5 jours - du 18 au 22 octobre - le jazz, le vrai, en tête et en fête, les concerts se poursuivant tard dans la nuit par des jam-sessions mémorables. Cette année, Jacky Terrasson invite Malia à rejoindre son trio. En quartette, Charles Lloyd y soufflera des notes tendres et gorgées de soleil. Le quintette du trompettiste Jeremy Pelt célébrera la tradition et les amateurs de jazz moderne se réjouiront de la présence du trio du pianiste Vijay Iyer. Quant aux curieux, ils ne manqueront pas le jazz soul du chanteur Gregory Porter, baryton qui revendique l'héritage de Joe Williams, Jimmy Witherspoon, Sam Cooke et Marvin Gaye. Renseignements et programme détaillé sur www.jazzentete.com

 

Portraits-Legendaires--jaquette.jpg-Les éditions Tana mettent en librairie le 29 septembre “Portraits Légendaires du Jazz”. Un beau et grand livre (260 x 290 mm), épais (224 pages) rempli de nombreuses photographies noires et blanches reproduites pleines pages, quelques doubles les mettant particulièrement en valeur. 70 portraits de musiciens y sont proposés. Responsable à l’Irma du Centre d’information du jazz, son auteur Pascal Anquetil a du écarter bien des jazzmen qu’il apprécie probablement autant, voire davantage que certains de ceux qu’il propose de nous faire connaître. Car loin d’être un panorama du jazz actuel, cet ouvrage porte sur les musiciens incontournables de son histoire. Treize sont aujourd’hui vivants et choisir les plus jeunes n’a pas été simple. Diana Krall, Brad Mehldau, oui. La présence de John Zorn me semble beaucoup plus contestable, mais respectons l’enthousiasme de Pascal qui d’une plume alerte et passionnée se livre à des « exercices d’admirations » qui donnent envie d’écouter la musique de ceux dont il brosse des portraits attachants.

 

-Sous titré « sur la route avec Manfred Eicher », “Sounds and Silence” un documentaire des cinéastes suisses Norbert Wiedmer et Peter Guyer, nous montre quelques-uns des artistes du label ECM au travail. On suit ainsi en studio, Sounds of Silence, DVD coveren concert ou chez eux Arvo Pärt (qui suit l’enregistrement d’une de ses œuvres dans une église d’Estonie), Eleni Karaindrou, Dino Saluzzi et Anja LechnerMarilyn Mazur, Anouar Brahem, le  groupe Ronin de Nik BärtschKim Kashkashian et quelques autres. Au centre de ce documentaire, Manfred Eicher lui-même que les réalisateurs ont suivi cinq ans dans ses très nombreux déplacements. On le voit participer au mixage de disques qu’il produit, choisir les pochettes, prendre le temps d’écouter. On rentre dans l’intimité d’un producteur musicien qui entend ce qui ne va pas et prodigue ses judicieux conseils. Peu d’artistes de jazz dans ce film dont Eicher a supervisé la bande-son avec un soin quasi maniaque. Nominé pour le Schweizer Film Prize, “Sounds and Silence” a fait le tour des grands festivals et a remporté le “Berner Film Prize“ en  2009. ECM commercialise le DVD depuis le 26 septembre.

 

Trophées Sunside, logo-Les Trophés du Sunside qui fêtaient leur dixième édition se sont déroulés sur trois soirées du 5 au 7 septembre. Neuf formations étaient en compétition face à un jury composé cette année de Michel Contat (Télérama), Pierrette de Vineau (Paris Jazz Festival), Pierre Darmon (label Bonsaï), Frédéric Charbaut (Festival Jazz à St. Germain), Benjamin Tanguy (Jazz à Vienne) et Agnès Minetto (responsable technique Sunset et Sunside). Palmarès :

Chloe-Cailleton-Trio.jpg1er prix de groupe (à l’unanimité) Chloe Cailleton Trio (Chloe Cailleton chant, Armel Dupas piano, Ronan Courty contrebasse)

2ème prix de groupe Flash Pig

1er prix de soliste au batteur Ariel Tessier (Paul Jarret Quintet)

2ème prix de soliste au contrebassiste Ronan Courty (Chloe Cailleton Trio)

Un prix de composition a également été décerné à Word Out, trio dont les membres sont Jim Funnell, Oliver Degabriele et Thibault Perriard.

 

-En 1996, à la tête de son Jazz Orchestra, Bill Mobley enregistrait au Smalls un double album dans lequel se distinguaient de prestigieux invités parmi lesquels les BILL-MOBLEY-Live-at-Smoke--pte---cover.jpgpianistes Donald Brown, Harold Mabern, Mulgrew Miller et James Williams ainsi que le saxophoniste Billy Pierce. Il y a deux ans, le patron d’un autre club new-yorkais, le Smoke, proposait à Mobley d’y diriger un big band tous les lundis. Bill releva le défi. Le label Space Time (distribution Socadisc) qui fête cet automne ses quinze ans d’existence sort le 30 octobre prochain un nouveau double album de sa musique. Un opus enregistré live l’après-midi du 21 avril, deux sets au cours desquels, outre Mobley qui joue magnifiquement de la trompette et signe les arrangements, de nombreux musiciens de l’orchestre prennent des chorus sur des compositions de James Williams, David Raskin, Tony Williams, George Gershwin et de Bill Mobley.      

Wadada-Leo-Smith.jpg

 

-Deuxième saison pour Bleu Indigo (jazz au musée) qui revient occuper le théâtre Claude Lévi-Strauss du musée du Quai Branly avec une nouvelle série de concerts « ni tout à fait jazz, ni tout à fait musique du monde » valorisant les musiques hybrides à travers des rencontres inédites. Six jazz sessions seront proposées par l’ethnologue Alexandre Pierrepont entre le 22 octobre et le 2 juin.  Le concert d’ouverture le samedi 22 octobre sera assuré par le trompettiste Wadada Leo Smith et le batteur Louis Moholo. Toutes les infos sur www.quaibranly.fr

 

Keith-Jarrett--cover.jpg-ECM mettra en vente le 17 octobre un CD réunissant Chick Corea et Stefano Bollani enregistré au théâtre Mancinelli d’Orvieto en décembre 2010. “Orvieto”, c’est son nom, réjouira les amateurs de joutes pianistiques. Le 7 novembre doit paraître “Rio”, double album live de Keith Jarrett enregistré à Rio de Janeiro en avril 2011. Le pianiste n’avait joué qu’une seule fois au Brésil dans les années 80. Au programme : une quinzaine de courtes pièces lyriques et plutôt mélodiques. “Tribe”, le nouvel opus du trompettiste Enrico Rava en quintette sortira également le 7 novembre. Avec lui le tromboniste Gianluca Petrella, souvent présent à ses côtés et un jeune pianiste impressionnant de musicalité, Giovanni Guidi (il est né en 1985) dont on suivra attentivement la carrière.

Duke-Dressed-Ellington.jpg

-Quelques conférences à ne pas manquer : "Duke Ellington et la batterie" par François Laudet le 3 octobre – "Duke Ellington pianiste" par Philippe Milanta le 7 novembre – "Duke Ellington et le sacré" par Laurent Mignard le 5 décembre. Le lieu : le Collège des Bernardins qui, le 12 décembre, accueillera le Duke Orchestra pour un "Ellington Christmas". - 20 rue de Poissy 75005 Paris www.collegedesbernardins.fr

 

Agglo-au-rythme-du-jazz--affiche.jpg-Le festival de Nîmes Métropole (“L’Agglo au rythme du jazz”) se déroulera du 30 septembre au 22 octobre. Christian Escoudé, Stacey Kent, Alain Jean-Marie, Eddy Louiss, Chucho Valdés, Stéphane Belmondo, Tineke Postma en sont les têtes d’affiche. On ne manquera pas les expositions, celle de Guy Le Querrec consacrée à Miles Davis (Nîmes, Mur Foster de Carré d’Art, tous les jours sauf le lundi, de 10h à 18h) et celles que proposent Philippe Baudoin et Isabelle Marquis au Château de Générac “Les coulisses du jazz” et “Duke Ellington Panorama” (du mercredi au dimanche, de 14h à 18h). Programme et renseignements : www.nimes-metropole.fr

 

PHOTOS: Laurent de Wilde © Pierre de Chocqueuse - Chloe Cailleton Trio, Wadada Leo Smith, Duke Ellington © Photo X/D.R.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Chocqueuse - dans Jazz News
commenter cet article

commentaires

STEPHANE67 30/09/2011 20:53


Je voulais dire sans polémique aucune que la "surface" artistique de cette chanteuse, respectable au demeurant, me semble plus discutable au contraire.
Pour ce qui est de faire débat, Ornette Coleman par exemple a fait (et fait encore chez certains !) débat. Comment l'écarter des portraits du Jazz sur ce seul motif ? Pour le reste, la postérité
jugera...


STEPHANE67 30/09/2011 18:29


En quoi la présence de John Zorn dans le livre de Pascal Anquetil est elle plus discutable que celle de Diana Krall ?!!!!


Pierre de Chocqueuse 30/09/2011 19:56



Diana Krall est unanimement respecté par les critiques et les amateurs de jazz. Ce n'est pas le cas de John Zorn qui fait polémique. Certains l'adorent, d'autres ne lui trouvent aucun talent. Il
provoque des discussions souvent passionnées, d'où sa présence discutable au sein de cet ouvrage. Bien à vous.