Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 14:31

R.L. Patterson, coverOn avait un peu perdu sa trace depuis une magnifique apparition au New Morning en octobre 2008. Ronnie Lynn Patterson y fêtait la sortie de “Freedom Fighters“, disque salué par un aréopage de critiques enthousiastes. Un quasi-silence et de trop rares concerts ne nous ont pas fait oublier le pianiste qui affiche un talent intact dans “Music“, premier disque paraissant sur OutNote, nouveau label de jazz confié à Jean-Jacques Pussiau et dont on souhaite une longue carrière. Ce dernier avait co-produit le très beau “Mississippi“ de Ronnie Lynn sur son défunt label Night Bird. C’est de lui que vient l’idée de ce recueil de standards, librement choisi par un pianiste dont il partage les choix artistiques. Jean-Jacques lui a également suggéré Louis et François Moutin, paire rythmique gémellaire avec laquelle Ronnie Lynn s’est très vite retrouvé en osmose.

 

Batteur venu tardivement au piano, Ronnie Lynn Patterson n’a jamais oublié la discothèque familiale, les albums du quartette de John Coltrane, “Miles Smiles“ et surtout “Kind of Blue“ de Miles Davis, un disque que son père mélomane passait toujours la veille de Noël. Plus tard, un enregistrement Atlantic le fascinera. Il réunit McCoy Tyner, Herbie Hancock, Chick Corea et Keith Jarrett, quatre pianistes qui apportent au jazz de nouvelles couleurs harmoniques.

 

Ces dernières teintent toujours le piano de Ronnie Lynn qui a toutefois dépassé ses influences pour faire œuvre originale. Liés à son histoire, les standards qu’il propose ici ont jalonné son cheminement pianistique. Lazy Bird de John Coltrane est l’arrangement qu’en donne McCoy dans l’album Atlantic qui l’a tant marqué. Summer Night, une chanson de Harry Warren, est repris par Chick Corea dans “Trio Music, Live in Europe“, un enregistrement ECM de 1984 que Ronnie Lynn a beaucoup écouté. Choisissant un tempo plus lent, il éclaire davantage le thème qui inspire à François Moutin un beau chorus mélodique dont R.L. Patterson n&bil fait chanter les notes.

 

C’est également un arrangement de Chick Corea (il provient du double album Blue Note “Circling In“) qu’emprunte Ronnie Lynn lorsqu’il joue Blues Connotation d’Ornette Coleman, un thème abstrait, une ritournelle anguleuse dont il saisit la mélodie pour en traduire le lyrisme. La reprise de Moon and Sand, un thème d’Alec Wilder dont s’empare dès 1941 Xavier Cugat, n’est pas non plus fortuite. Keith Jarrett en donne une magnifique version en trio dans “Standards, Vol.2“ . La contrebasse de François double joliment la ligne mélodique. Le drumming musical de Louis pèse son poids d’émotion. Le pianiste égraine de longues phrases chargées de notes et ses voicings vertigineux nous emportent dans leur flot impétueux. Difficile de jouer Monk sans refaire du Monk. Dans “Trio Music“ Chick Corea y parvient. Ronnie Lynn Patterson aussi. Les notes d’Evidence se retrouvent tellement mêlées aux siennes, qu’elles se dissolvent, disparaissent dans une improvisation joyeuse qui ne conserve rien des accords syncopés du thème. It’s Easy to Remember de Richard Rodgers est également lié à un souvenir personnel. Un pianiste qu’il connaissait le jouait dans un bar de Washington. Ebloui, il en releva les accords.

 

C’est cette version que l’on entend ici, la seule que goûte Ronnie Lynn qui en connaît pourtant bien d’autres. Son piano rêve de notes dorées par le soleil. Elles sortent toutes seules de sa tête dans All Blues, une musique romantique spontanément introduite en solo. Exposé par la contrebasse, le thème se révèle tardivement. Avec lui rentre la batterie, une section rythmique qui ne marque pas seulement le tempo, mais aplanit le terrain, et devance les idées du pianiste. C’est une version neuve de ce grand classique que nous offre le trio. Un cadeau, tout comme l’est cette reprise de Blue in Green, un autre instantané de “Kind of Blue“, petit miracle de fraîcheur et de tendresse, dont les notes lumineuses et solaires procurent une émotion intense.

 

Accompagné par François et Louis Moutin (contrebasse et batterie), Ronnie Lynn Patterson donne un concert le mardi 15 juin au Duc des Lombards pour fêter la sortie de son disque.

Photo © Jean-Jacques Pussiau

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Chocqueuse - dans Chroniques de disques
commenter cet article

commentaires