Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 13:44
Vacances gourmandes

Peu de concerts m’intéressent en septembre. Le programme de Jazz à la Villette (du 3 au 15) qui consacre beaucoup de place à ce farceur de John Zorn n’a rien pour me plaire si ce n’est son concert de clôture (le 14) avec Kenny Garrett, le trio de Laurent de Wilde assurant la 1ère partie. Il y a aussi Gregory Porter qu’apprécie beaucoup Monsieur Michu. Mieux produit que ses deux disques précédents, “Liquid Spirit” (Blue Note / Universal), son nouvel album, s’écoute au moins avec plaisir. On ne manquera pas au Duc des Lombards le 4 septembre la formation de Sébastien Texier qui porte le même nom que son disque, “Toxic Parasites”. Du 12 au 14 s’y produit le pianiste Antonio Faraò dont le nouvel opus enregistré avec Joe Lovano confirme le talent du pianiste. Le 19, Virginie Teychené est l'invitée du festival de Rueil-Malmaison. On ne peut rester indifférent. Pourtant, peu de concerts m’interpellent et ce blog sommeillera quelques semaines de plus sans que la vie jazzistique en soit tourneboulée. Quelques chroniques de disques auront toutefois droit à ma plume. Edouard Bineau se produisait l’autre soir en trio au Sunside. J’apprécie depuis longtemps ce pianiste lyrique dont le blues nourrit souvent la musique. Gildas Boclé, toujours impressionnant à l’archet, et Simon Bernier, un jeune batteur, l’accompagnaient. Une réussite.

Vacances gourmandes

Votre blogueur ne peine donc pas à quitter son lit comme peut le faire croire cette photo prise à la mi août chez Dame Marceline, épouse de l’ami Phil Costing qui m’hébergeait alors au pied du Cézallier, un des sommets de l’Auvergne, 1.551 mètres au Signal du Luguet que l’on atteint en cheminant à travers prés et bois.

Vacances gourmandes

Par beau temps, on peut y rencontrer Xavier « plume au vent » Felgeyrolles, responsable de la programmation du festival Jazz en Tête. Du 15 au 19 octobre, les clermontois auront la chance de pouvoir écouter un « Saxophone Summit » réunissant Joe Lovano, Dave Liebman et Ravi Coltrane (le 15), Catherine Russell et Gonzalo Rubalcaba en solo (le 16), le nouveau groupe de Dave Holland (le 17), le Kenny Garrett Quintet (le 18), Irving Acao et Essiet Okon Esset (le 19).

Vacances gourmandes

Les Michu logeaient de même tout près du Cézallier, dans une petite pension de famille au cœur d’un village aux rares habitants. Madame pensait avoir à l’œil son incorrigible mari. Quelques heures de marche en montagne leur feraient le plus grand bien. Elle n’avait pas prévu que le seul commerce du patelin était un café, l’un des seuls d’une région quasi-désertique et que, rappelée à Paris pour des raisons familiales, son mari désœuvré allait y faire bombance, goûter à l’Aveze et à la Salers, prendre goût aux spécialités locales, se gaver d’assiettes du boucher, de tartes aux myrtilles et de tartiflettes au Saint-Nectaire. Pour les faire passer, des côtes d’Auvergne : Boudes, Chanturgue, Châteaugay, Madargue et Corent, un rosé riche et complexe aux légères notes d’agrumes qui se boit sans effort.

Vacances gourmandes

Lorsqu’elle revint une semaine plus tard, Madame Michu expédia dare-dare son époux et ses kilos de trop en Savoie, à Brides-les-Bains, le village pour maigrir. Elle n’imaginait pas que ses nombreux restaurants ne proposent pas que des menus allégés aux curistes. Monsieur Michu ne résista pas longtemps aux fondues savoyardes, raclettes, saucisses de couenne, charcuteries séchées – lard, noix de jambon, saucissons au serpolet –, et gratins de crozets aux fromages. Affamé par sa cure amaigrissante, Monsieur Michu s’est offert quelques kilos de plus. Invité dans cette belle région par Tonton Manu et Tata Cathy, j’ai pu constater de visu l’ampleur du tour de taille.

Vacances gourmandes

Condamné par Madame à de longues promenades en montagne avec Tonton Manu, un vrai bouquetin, et à prolonger son séjour à l’eau minérale, Monsieur Michu ne pourra donc pas découvrir avant octobre les nouveautés discographiques de cette rentrée : “Vaguement Godard” (Illusions), un enregistrement de Stéphan Oliva en solo produit par l’infatigable Philippe Ghielmetti ; “I Wanna Be Evil” de l’excellente chanteuse René Marie (Motéma) ; “Black Elk’s Dream” disque du trompettiste et arrangeur Bill Mobley enregistré live à Jazz en Tête avec Billy Pierce, Stéphane Guillaume, Manuel Rocheman et les cordes de l’Orchestre d’Auvergne (Space Time Records, sortie prévue le 25 octobre), et “Baida”, opus en quartette largement improvisé du trompette Ralph Alessi (ECM).

Vacances gourmandes

À propos d'ECM, la firme munichoise a signé le pianiste Marc Copland. Un enregistrement en trio est prévu l’année prochaine. Marc tient le piano dans “39 Steps”, un disque du guitariste John Abercrombie qui sort le 30 septembre. Le nouvel album d’Ahmad Jamal sur le label Jazz Village s’intitule “Saturday Morning” et sera en vente le 24. Des concerts sont prévus en novembre. C'est en import ou via internet que vous devrez vous procurer “Magnetic”, album Blue Note de Terence Blanchard qu'Universal France ne sortira pas. C'est le meilleur du trompettiste depuis longtemps.

Produit par Fred Hersch, “Nameless Neighbors” (Sunnyside / Naïve), premier disque d’un jeune pianiste américain, mérite attention. Nick Sanders (c’est son nom) fascine par l’originalité de son langage pianistique et la maîtrise de son instrument. Ludovic Florin (co-auteur d’une biographie de Carla Bley à paraître prochainement) en livre une chronique pertinente dans le numéro de septembre de Jazz Magazine / Jazzman. La mienne ne tardera pas. Merci de patienter.

PHOTOS © Pierre & Bénédicte de Chocqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre de Chocqueuse - dans Edito tout beau
commenter cet article

commentaires