Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 12:50

Novembre : le froid nous visite. Manteaux, pulls et écharpes de laine sont encore ses meilleurs adversaires. N’oubliez pas les gants ! Je ne mettrai pas les miens pour vous conseiller de sortir. Lundi prochain 3 novembre à 19 heures, le foyer du Théâtre du Châtelet fête les grands-mères. Le concert s‘intitulle  “Des Hauts et des Basses“ - elles n’enlèvent plus le haut, mais ont encore des bas(ses). Rufus Reid, Barre Phillips, Peter Ind (celui-là même qui fut le contrebassiste de Lennie Tristano avec François Lacharme, instigateur de ce concert, sur la photo), Riccardo Del Fra, Renaud Garcia-Fons, Thierry Barbé (de l'Opéra de Paris) feront sonner les cordes de leurs magnifiques et imposants instruments. Hervé Sellin et Bruno Ruder au piano, Stéphane Belmondo à la trompette et d’autres invités accompagneront leurs voix basses. Vous avez le temps de rentrer allumer la télé. Arte diffuse le même soir à 22 heures 50 “Solal, Jazz Never Ends“, documentaire de 90 minutes de Michel Follin à ne pas rater.

On se précipitera au Duc des Lombards le 4 novembre pour les deux shows événements de Marjolaine Reymond (20 heures et 22 heures). Il y a tant de choses au Duc ce mois-ci que le mieux est de faire un tour sur leur site
http://www.ducdeslombards.com/ Molly Johnson les 14 et 15, Elisabeth Caumont (en photo avec Laurent De Wilde) le 16, le quintette de Pete Christlieb les 18 et 19, le trio de Jean-Philippe Viret (auteur d’un des beaux disques de la rentrée) le 21 interpellent.
Kurt Elling donnera de la voix au New Morning le 7 novembre. Les pianistes Robert Glasper (le 19) et Monty Alexander (le 28) assureront la relève. http://www.newmorning.com/
 
Au Sunset Sunside, du jazz à tous les étages. Outre David Sanchez qui animera la soirée consacrée aux élections américaines le 4 novembre avec retransmission sur grand écran jusqu’à l’aube, ne manquez pas le trio de Laurent Cugny avec Olivier Ker Ourio en invité. Sans Claus Ogerman et son grand orchestre, mais en trio, Danilo Perez (le 18) et Cedar Walton l’ancien pianiste des Jazz Messengers, Cedar Walton (les 24 et 25), chaufferont fort ce club de choc. http://www.sunset-sunside.com/

Au Habana Jazz tous les mercredis de novembre, carte blanche à Olivier Hutman, pianiste aux harmonies subtiles et fin rythmicien auteur d'une "Suite Mangrove" qui compte parmi les plus belles réussites de l'année. Olivier se produira le 5 en duo avec Alain Jean-Marie, le 12 avec son trio, le 19 avec la chanteuse Stephy Haïk et accompagnera Géraldine Laurent le 26. http://www.habanajazzparis.com/

Les Parisiens trop gâtés, ne sauront bientôt plus où donner de la tête. Géant du piano, Chucho Valdès ne manquera pas de la leur faire perdre en solo, quartette et big band le 25 novembre Salle Pleyel. http://www.sallepleyel.fr/ Quant au Théâtre du Châtelet, il accueille pour 5 représentations (les 20, 21, 23, 24 et 25) “Welcome to the Voice“ opéra rock avec Sting, Joe Sumner, Sylvia Schwartz et Elvis Costello. http://www.chatelet-theatre.com/ . Davantage d’informations prochainement dans ce blog.
Programme chargé, trop même. Un exemple : comment faire pour écouter le 18 novembre Fabrizio Cecca au Baiser Salé, Pete Christlieb au Duc des Lombards, le Kora Jazz Trio au New Morning, Marc Perrone au Sunset et le trio de Danilo Perez au Sunside ? La solution, prendre dans l’après-midi un train pour Nantes et se rendre au Grand T http://www.legrandt.fr/ , magnifique salle de 879 places, 84 rue du Général Buat. En coréalisation avec le Pannonica, le trio de Yaron Herman et Joachim Kühn en quartette s’y produisent ce soir-là. J’irai moi-même y faire un tour.

Photos ©Pierre de Chocqueuse

Partager cet article

Repost0

commentaires