Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 08:42
Disparitions
Disparitions

-J’apprends par Philippe Ghielmetti qui lui fit faire plusieurs disques et l’appréciait beaucoup, la disparition de John Taylor le samedi 18 juillet des suites d’un infarctus. La veille, il s’était affaissé doucement pendant un concert donné à Segré (Maine-et-Loire) par le quartette de Stéphane Kerecki dont il était le pianiste. Né le 25 septembre 1942 à Manchester, il allait avoir 73 ans. L’Académie du Jazz lui avait décerné son Prix du Musicien Européen en 2014 pour l’ensemble de son œuvre, récompense remise le 19 janvier dernier au théâtre du Châtelet. C’était la première fois qu’il recevait un prix et il en fut profondément touché. John avait alors joué en solo Ambleside, une composition qu’il affectionnait et qu’il enregistra plusieurs fois. Je l’avais bien sûr retrouvé à cette occasion. J’avais fait sa connaissance quelques années plus tôt, lors des concerts qu’il avait donnés à Paris lors de la sortie de “Patience”, premier disque que Stéphane et John avaient enregistré ensemble, un album moins célèbre que “Nouvelle Vague” publié l’an dernier. John Taylor laisse derrière lui une imposante discographie. Outre plusieurs albums avec Azimuth, trio comprenant la chanteuse Norma Winstone et le trompettiste Kenny Wheeler décédé en septembre dernier, il enregistra plusieurs albums avec le bassiste Palle Danielsson au sein du trio de Peter Erskine puis avec le sien, Martin France remplaçant Erskine à la batterie. Je réécoute non sans émotion ses derniers disques en solo, “Phases” et “In Two Minds”. Leurs harmonies rêveuses et poétiques me touchent profondément.

Disparitions

-Philippe Ghielmetti m’apprend aussi la disparition du pianiste Masabumi Kikuchi, décédé à New York le 7 juillet à l’âge de 75 ans. Philippe m’avait offert deux jours plus tôt une copie d’un de ses disques les plus recherchés, un concert au Japon de Tethered Moon consacré à la musique de Jimi Hendrix. Surnommé Poo, Masabumi enregistra plusieurs albums avec ce trio qui comprenait Gary Peacock à la contrebasse et Paul Motian à la batterie. Né à Tokyo en 1939, il débuta sa carrière de jazzman auprès de Toshiko Akiyoshi et de Charlie Mariano et fut membre du grand orchestre de Gil Evans. C’est toutefois “Susto”, un disque de jazz fusion édité sous son nom en 1981 et dans lequel il joue de nombreux claviers électriques, qui me permit de mieux le connaître. Je découvris plus tard son magnifique piano acoustique dans les disques de Tethered Moon, ceux que Motian fit avec lui, et les siens, souvent en solo, qu’il enregistra au Japon. Son dernier album publié, il le confia à ECM en 2009 qui le sortit trois ans plus tard. Thomas Morgan à la contrebasse et Paul Motian à la batterie l’accompagnent dans dix pièces modales improvisées de forme et de structure très libres. Avec le temps, le pianiste avait acquis beaucoup d’expérience et ses harmonies flottaient avec l’assurance d’un navire certain de braver une tempête. Poo s’asseyait derrière son instrument sans avoir rien préparer, sans savoir ce qu’il allait jouer. Sa musique jaillissait tout simplement. Arigatō Kikuchi San.

Photos : John Taylor © Andrea Boccalini – Masabumi Kikuchi © Arne Reimer

Partager cet article
Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 09:15
Une tectonique renaissante

“La Tectonique des Nuages”, musique de Laurent Cugny, mise en scène de François Rancillac, sera officiellement créée dans sa version opératique au Théâtre Graslin de Nantes le 7 avril prochain (quatre représentations, les 7, 8, 9 et 10 avril) puis jouée à Angers dans le Grand Théâtre les 28 et 29 avril. La reprise de cet opéra jazz consacré par le disque en 2010 constitue un événement qu'il ne faut pas manquer.

Une tectonique renaissante

La Tectonique des nuages” dure deux heures, le temps d’un acte. Un prologue et un épilogue le complètent. Jouées sans musique, certaines scènes obligent les chanteurs et la chanteuse – David Linx, Yann-Gaël Poncet, Laïka Fatien – à s’investir, à tenir de vrais rôles. L’orchestre – dix musiciens* – donne des couleurs à l’action, commente la pluie que versent les nuages, la suspension du temps. « J’en ai résolue la problématique par un travail sur la polyrythmie. Vers la fin de l’opéra, le temps détruit par Celestina se recompose, reprend son cours normal. J’ai donc superposé six ou sept rythmes contradictoires qui se résorbent en un seul. Par la musique, le spectateur peut ainsi sentir ce dérèglement temporel que le texte sous-entend de manière allusive » confie Laurent Cugny. La montée en puissance des cuivres illustre l’atmosphère de fin de monde dans laquelle baigne l’histoire. La partition prévoit un trio, un quintette à vents sans section rythmique, des morceaux en sextette et en septette. Une des chansons est jouée par la seule guitare, d’autres font intervenir l’accordéon, ces deux instruments évoquant l’origine hispanique des personnages.

*Laurent Cugny (piano), Thomas Savy (clarinettes, saxophone ténor), Pierre-Olivier Govin (saxophones alto & baryton), Arno de Casanove (trompette, bugle), Denis Leloup (trombone), Eric Karcher (cor), Laurent Derache (accordéon), Frédéric Favarel (guitares), Joachim Govin (contrebasse), Frédéric Chapperon (batterie).

Une tectonique renaissante

Il a fallu attendre presque dix ans pour que “La Tectonique des Nuages” soit enfin montée sur une scène avec ses décors. C’est long, mais en même temps, cet opéra n’a jamais cessé d’être proche de nous depuis sa création à Jazz à Vienne en juin 2006. On pensait le projet enterré après son unique présentation à Paris au Théâtre de la Ville en 2007 sans ses décors, ses costumes, sa mise en scène, dans une indifférence médiatique quasi-générale malgré un vrai succès public. Cette “Tectonique des Nuages” qui ne voulait décidément pas mourir trainait une longue histoire derrière elle. Laurent Cugny n’avait pas de livret lorsque Jean-Paul Boutellier accepta l’idée d’un opéra jazz à Vienne en 2000. Ce n’est que plus tard qu’il se mit à en écrire la musique, lorsque François Rancillac, metteur eu scène de théâtre et mélomane, lui envoya “La Tectonique des nuages”, une pièce du portoricain José Rivera, une émouvante histoire relevant du fantastique. François Rancillac écrivit le livret à partir de sa traduction par Isabelle Famchon. L’auteur des paroles des chansons, Yann-Gaël Poncet fut aussi engagé comme chanteur. Il est Nelson, un militaire, un dur à cuire. David Linx est Aníbal de la Luna, son frère aîné, le personnage principal. Laïka Fatien prête sa voix à l’étrange Celestina del Sol qui a le pouvoir de modifier le temps, porte en elle l’éclat aveuglant du soleil, suscite le désir, l’amour, et change également les hommes.

Une tectonique renaissante
Une tectonique renaissante

En 2009, grâce à François Rancillac, Laurent parvint à faire jouer son opéra à la Comédie de Saint-Étienne, toujours dans sa version de concert. Le Grand T de Nantes que dirigeait alors Philippe Coutant le programma également. La même année, en novembre, la Fondation Beaumarchais proposa à Laurent une représentation de “La Tectonique des Nuages” en trio (piano, basse, batterie) au théâtre du Rond-Point. Un pari insensé qui démontra que sans scénographie et réduit à un trio pour accompagner les chanteurs, cet opéra fonctionnait parfaitement. Pour mieux le faire connaître, il fallait l’enregistrer. Responsable de production chez Signature, un label de Radio France distribué par Harmonia Mundi, Bruno Letort accepta et Radio France mit à la disposition de Laurent et de ses musiciens le studio 103 et ses ingénieurs du son. La Fondation BNP Paribas soutint le projet, ce qu'elle faisait depuis sa création et ce qu'elle fait encore aujourd'hui. Commencées en février 2009, les séances s’étalèrent sur plusieurs mois. Commercialisé en novembre 2010, “La Tectonique des nuages” obtint en décembre le Grand Prix de l’Académie du Jazz (Meilleur disque de l’année), un prix pour la première fois décerné à un disque français. Cinq ans plus tard, la confiant à Jean-Paul Davois, directeur général d’Angers Nantes Opéra, Laurent Cugny peut enfin présenter sa “Tectonique” dans la version opératique dont il a toujours rêvé. Une nouvelle carrière s’offre donc à cet opéra qui, tel le phénix, renaît de ses cendres et oublie de se faire oublier.

Réservations & renseignements : www.angers-nantes-opera.com

 

Photos plateau © Jef Rabillon – Photo Laurent Cugny © Pierre de Chocqueuse

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 00:11
Meilleurs vœux

Bonne et heureuse année 2015

Felice anno nuovo

Happy New Year

Feliz año nuevo

Frohes neues Jahr

Feliz ano novo

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 10:45
Must Be Santa

Les fêtes, un temps de repos après une année bien remplie. Le blog de Choc va bientôt sommeiller jusqu'à la mi-janvier. Rendez-vous en 2015 avec l’édito du mois, les concerts qui interpellent, et le très attendu compte rendu de la traditionnelle remise des prix de l’Académie du Jazz. Le palmarès en sera dévoilé le 19 au Théâtre du Châtelet.

                          

                        Merry Christmas

             Joyeux Noël à tous et à toutes

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 10:31
Téléthon Jazz

Créé par BNP Paribas, partenaire historique du Téléthon qui chaque année s’investit, mobilise ses salariés et ses compétences (plus de 3000 collaborateurs bénévoles), le 3ème Téléthon du Jazz vous convie à une grande soirée swing au cœur du quartier latin. Quatre heures de musique et de danse au profit de l'AFM-Téléthon qui bénéficiera de l'intégralité de la recette.

Téléthon Jazz

En première partie de soirée, un grand bal swing fera chavirer le cœur des parisiens. L'Esprit Jazz Big Band - treize musiciens, un chanteur (Marc Thomas) et un saxophoniste invité (Stéphane Guillaume) -, vous plongera au cœur des années swing, celles de l’âge d’or des plus fameux orchestres de jazz, ceux de Count Basie, Duke Ellington, Fletcher Henderson, Jimmie Lunceford et Glenn Miller.

Avec Jean-Pierre Solvès (direction, saxophone), Marc Thomas (chant) Joël Chausse, Yves Le Carboulec, Alexis Bourguignon (trompettes), Jean-Christophe Vilain, Jean-Louis Damant, Denis Leloup (trombones), Alain Hatot, François Chambert, Xavier Quérou (saxophones), Claude Terranova (piano), Marc-Michel Le Bévillon (contrebasse), Julie Saury (batterie) + Stéphane Guillaume (saxophones).

Cette grande formation accompagnera les danseurs dans un cadre exceptionnel : la salle des fêtes de la Mairie du 5ème, place du Panthéon.

Spécialiste du vinyle et créateur du collectif Jazz Attitudes, acteur incontournable des scènes jazz dancefloor, DJ Psycut prolongera aux platines la soirée avec son fameux mix "Jazz Dance".

De 20 heures à minuit et demi, Mairie du 5ème, 21 place du Panthéon Paris 5ème - RER B Luxembourg.

Tarifs : Prévente 8€ - Le soir même 10€.

Réservations : www.telethondujazz.com

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 11:27
L'anniversaire qui interpelle

95 bougies pour Harold Singer né le 8 octobre 1919 et qui, dès le 5, un dimanche, fêtera son anniversaire en musique au théâtre des Ateliers du Chaudron, 31 passage de Ménilmontant 75011 Paris. Deux concerts, à 16 heures et à 19 heures en compagnie de Steve Potts (alto et soprano) et de quelques amis dont les noms ne sont pas inconnus à l’amateur de jazz. Alain Jean-Marie (piano), Darryl Hall (contrebasse) et Sangoma Everett (batterie) sauront se mettre au diapason d’un saxophoniste ténor qui a été membre des orchestres de Roy Eldridge, Don Byas, Lucky Millinder et Duke Ellington. Le saxophoniste qui a également beaucoup tourné avec sa propre formation vit en France depuis 1965. Il tient l'un des principaux rôles de “Taxi Blues”, film de Pavel Lounguine, Prix de la Mise en Scène au festival de Cannes en 1990. Bon anniversaire Hal ! Ta gentillesse nous va droit au cœur.

 

-Ateliers du Chaudron : www.ateliersduchaudron.net

 

Photo Hal Singer © Pierre de Chocqueuse

Partager cet article
Repost0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 10:15
Farniente !

Fatigué, le blogueur de Choc se repose en août et met son blog en sommeil. Il souhaite de bonnes vacances à ceux et à celles qui peuvent en prendre et vous donne rendez-vous en septembre.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 11:00

En raison des fêtes, ce blog sommeillera jusqu'en janvier. Rendez-vous en 2014 avec les concerts du mois, des nouvelles exclusives des Michu, sans oublier (mise en ligne autour du 20 janvier) la traditionnelle remise des prix de l'Académie du Jazz dont le palmarès très attendu sera dévoilé le 14 au Théâtre du Châtelet.

Joyeuses Fêtes à tous et à toutes

Swingin' Around the Christmas Tree

                    Merry Christmas & Happy New Year

Partager cet article
Repost0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 13:04

Joyeuses  Pâques  à  tous  et  à  toutes

Joyeuses Pâques                                                               A  Joyful  Easte

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 15:03

                                         Lecteurs, lectrices du blogdechoc 

image-nouvel-an-voeux-anime                      Bonne et heureuse année 2013

                      

Partager cet article
Repost0